Mission solidaire #3 : un toit pour une famille du désert colombien

POSTED BY   Christelle
29 octobre 2017
Cover

Comme vous le savez, nous sommes restés plus de deux semaines dans la région de l’Alta Guajira pour aider la famille de Leni et de Leslie. Nous en avons aussi profité pour donner des cours a l’école locale !

 

Aide apportée à une famille en besoin

À Cabo, nous avons fait la connaissance d’une famille Venezuelo-colombienne extraordinaire. Tout a commencé par l’achat d’un jus d’orange et d’une Rica Chicha (boisson locale) puis d’une partie de foot avec les enfants de la famille. S’en suivirent des discussions, des soirées passées chez eux et des journées à les aider à préparer les boissons et les empanadas pour la vente. Après une semaine passée avec eux, nous avions une image assez complète de leur situation : la famille a fui la famine au Venezuela et est venue se réfugier sur les terres de ses ancêtres. Malheureusement, ils n’avaient pas de terrain à eux et allaient, à nouveau, devoir faire les sacs et se remettre en route avec leurs 4 enfants. Touchés par leur histoire, nous avons décidé de mettre en pause notre voyage pour les aider. Grâce à l’énorme générosité des personnes qui ont participé à la campagne de Crowdfunding qu’on a mis en place, nous avons pu : acheter un terrain à la famille, acheter un générateur électrique, investir dans leurs négoce (achats de meubles, machine à jus) et envoyer 3 enfants à l’école ! Tout ceci nous a obligé à faire des nombreux allers-retours dans les villes d’Uribia et Maicao pour les tâches administratives et les achats puis de rester plus longtemps que prévu à Cabo. On s’en souviendra en tout cas comme une période très excitante et surtout comme une expérience humaine hors du commun qu’on est pas prêt d’oublier.

 


 

Cours dans l’école du village de Cabo de La Vela

En accompagnant José a l’école, Christelle a eu l’idée de leur proposer notre aide pour donner quelques cours. Une fois à l’école, nous nous sommes donc rendus dans le bureau de la coordinatrice qui nous a accueilli chaleureusement et nous a créé un emploi du temps de cours répartis sur deux jours. Nous avons donc eu la chance de donner des cours sur la France à cinq classes différentes. Au programme : un peu de géographie, un Pictionnary sur la culture française puis les bases de la langue. On procédait ensuite à l’exercice inversé où c’était à eux de nous apprendre des choses sur la culture Wayuu. Ils ont adoré et nous aussi ! Chose intéressante, les mots qu’ils voulaient connaître absolument en français : soleil et lune ! Comme on vous le disait, c’est eux qui font la loi ici.

En récompense des cours, la directrice nous a invité à la semaine de la culture qui avait lieu la semaine d’après. Cet événement nous a permis d’en apprendre encore plus sur les Wayuu, voir encore plus d’artisanat et voir en vrai les danses de la pluie (danse effectué en période aride pour appeler la pluie) et autres danses typiques.

 

Cours dans l'ecole du village

 

Christelle et ses etudiantes

Christelle

You may also like

Mission solidaire #2 : 10 jours dans une ferme en Patagonie chilienne
Mission solidaire #1 : travailler dans un hôtel au Panama 
27 septembre 2017
Missions solidaires