Les plats typiques du Nicaragua 1/2

POSTED BY   Kuba
30 juillet 2017

Notre mois passé au Nicaragua a été riche en découvertes culinaires car les prix ne nous obligeaient pas encore à cuisiner nous même ou de sauter les repas. Si la cuisine nicaraguayenne était une cuisine dont on ignorait tout, les nombreuses visites des marchés, repas dans les restaurants typiques, discussions avec les locaux et passages aux fritangas (stands de street food Nica) nous ont permis de nous faire une idée plus précise de cette cuisine. Pour la résumer en quelques mots, nous pouvons dire qu’il s’agit d’une cuisine dont les aliments de base sont simples (riz, haricots, bananes plantains, oeufs, mais) et les goûts ne sont pas trop recherches mais le tout est efficace et fait plaisir. Démonstration avec les quelques plats que nous avons pu goûter sur notre passage, précédés de deux petits paragraphes sur les endroits où on peut les déguster :

 

Les célèbres fritangas

Fritanga

Les fritangas sont tout simplement des petits stands que l’on trouve dans les rues du Nicaragua et qui proposent de la nourriture que l’on peut commander para llevar (à emporter) ou déguster sur place, assis sur des petites chaises en plastiques ou sur un bout de trottoir. On peut distinguer deux types de fritangas. Il y’a tout d’abord celles qui vendent des burgers, des burritos ou encore des tacos à des touristes ou des nicaraguayens à la sortie de bars et de discothèques. Il y a ensuite les véritables pépites qui vous permettent de déguster des plats typiquement Nica. Dans le cas de ces dernières, il s’agit très souvent de quelques chaises disposées devant l’entrée d’une maison avec une grand mère assise à la porte mais prête a faire un aller retour express entre sa cuisine et la rue.

 

Les innombrables marchés

Une de notre manière préférée de découvrir un pays est de déambuler entre les stands des marchés alimentaires locaux, qui sont d’ailleurs très souvent les marchés les plus authentiques que l’on peut trouver. Vous y rencontrez des locaux, faites la connaissance de nouveaux fruits, légumes et épices puis pouvez être témoins de nombreuses scènes de vie. Les ambiances qui y règnent sont toujours particulières et vos sens sont stimulés en continu : vos yeux attirés par les couleurs, votre nez par les odeurs, vos oreilles par les cris des marchands. La richesse des marchés du Nicaragua est le fait qu’une grande partie d’entre eux ont des comedores, petits stands ou l’on peut s’assoir et gouter aux différentes spécialités locales.

 

L’omniprésent Gallo Pinto

Plat Gallo Pinto

Le Gallo Pinto fait partie de la catégorie des plats farceurs dont le nom prête à confusion et qui nous procurent une surprise quand on les voit arriver dans notre assiette pour la première fois.  Comment ne pas être étonné lorsqu’on demande un « Coq Peint’ (traduction littérale de l’espagnol) et qu’on finit par déguster un mélange de riz frit et de frijoles (haricots rouges) poêlés avec de l’oignon? En tout cas, ce mélange fonctionne très bien et on peut le manger de partout, que ce soit sur la Côte pacifique, la Côte caraïbes, au nord ou au sud. On peut aussi le déguster au déjeuner ; au diner en tant qu’accompagnement au pollo asado (poulet fumé) et même au petit déjeuner, qui se compose traditionnellement d’un Gallo Pinto accompagné d’oeufs, d’une tranche de fromage et d’une tortilla de maïs.

 

Le légendaire Indio Viejo

Indio Viejo

L’Indio Viejo est un plat typique du Nicaragua qui se situe entre le ragoût et la soupe. Il est composé de poulet émietté, d’oignons, de tomates et de poivrons. Le côté consistance est apporté par la farine de maïs; le côté soupe par l’ajout progressif de l’eau de cuisson du poulet dans le plat lorsqu’il mijote sur la poêle. Pour agrémenter le tout, on ajoute du Culantro – sorte de coriandre longue, une herbe très connue et utilisée dans les Caraïbes. Son goût est plus prononcé qui celui de la coriandre et plus résistant à la cuisson. On ajoute aussi de l’Hierbabuena (Menthe en épi). Enfin, la couleur orangée du plat résulte de l’ajout d’Achiote, poudre colorante du fruit Roucou qui est préalablement récolté et séché. Les autochtones d’Amérique du Sud et des Caraïbes s’en servaient comme pigment pour leurs peintures corporelles et il est aujourd’hui essentiellement utilisé comme colorant alimentaire.L’Indio Viejo a une très longue histoire car il date de l’époque pré-colombienne du pays. Son nom, qui veut littéralement dire « Le vieux Indien », a lui aussi une histoire. Personne ne connait réellement l’origine ce nom mais la légende dit qu’il provient d’une astuce utilisée par les indiens pour dégoûter les colons Espagnols qui étaient venus pour se servir dans leurs assiettes. Ces derniers, attirés par la bonne odeur du plat qui était en préparation, sont venus demander aux Indiens ce qu’ils cuisinaient. De peur de se faire voler la recette, les indiens ont donné une réponse qui a fait fuir les colons : le vieux indien qui était mort la veille. On comprend en tout cas pourquoi ils ont utilise une telle astuce pour protéger leur plat : il est délicieux!

 

La délicieuse Güirila

Guirilla

La Güirila est un type de tortillas qui est originaire du Nord du Nicaragua, et plus précisément de la ville de Palcila (département de Matagalpa). Sa particularité consiste dans le fait qu’elle est réalisée avec du maíz tierno (du maïs nouveau). Ce maïs est écrasé  jusqu’à l’obtention d’une pâte farineuse qui est ensuite déposée sur une feuille de banane beurrée. Le tout est enfin recouvert d’une autre feuille de banane et cuit sur une plancha métallique. On a eu la chance de goûter la Güirila dans la ville de Matagalpa et elle se distingue réellement d’une tortilla normale. Dans notre cas, elle était accompagnée de tranches de cuajadas nicaraguense (fromage local du Nicaragua) et de lait de vache. Un vrai délice ! C’est peut être le plat le plus simple et le mois cher auquel on a goûté mais c’est justement ce rapport simplicité / goût exceptionnel qui en fait notre coup de coeur.

Pour la deuxième partie de l’article est des nouveaux plats c’est ici !

Kuba

You may also like

Les plats typiques du Costa Rica !
31 août 2017
Cuisine
Les plats typiques du Nicaragua 2/2
8 août 2017
Cuisine